Vous êtes abonné avec succès à Musée de la dentelle

Musée de la dentelle - 97ae2375-9a1d-4190-9c99-c1366fc342c1_company_picture
  • Partager
  • S'abonner
  • Retour

Musée de la dentelle

Des panneaux didactiques et un documentaire audiovisuel permettent aux visiteurs d’apprendre la différence entre la dentelle au carreau et la dentelle à l’aiguille, de distinguer le point de Venise du point d’Esprit, de connaître les instruments de la dentellière. En effet, pour apprécier les qualités des remarquables pièces de dentelle (plus de 500) présentées dans les trois salles d’exposition thématiques, il faut, au préalable, avoir compris les techniques. Cependant, c’est en observant une dentellière réaliser une dentelle devant les visiteurs que la magie des gestes restitue le mieux les secrets de ce savoir faire traditionnel.

Au fil du temps, la dentelle : Au XVIIème siècle et au XVIIIème siècle, la mode vestimentaire est à la dentelle. A Arlanc, cette production de la dentelle à la main implantée dès le XVIème siècle, bénéficie de cette passion et reste une industrie florissante jusqu’à la révolution. Dans les années 1800, la création de la dentelle de laine relance l’activité dentellière mais c’est à partir de 1875 que la dentelle à la main d’Arlanc acquiert ses lettres de noblesse avec la dentelle à l’aiguille dite dentelle « Renaissance ». Apportée et développée par une famille de fabricants, les Chabrier, la dentelle « Renaissance » trouve un grand nombre d’amateurs en France et en Europe. La Reine Victoria fit même l’acquisition d’une robe aux établissements Chabrier lors de l’exposition universelle de 1900.
Ce lieu vous appartient ?

Souhaitez-vous en savoir plus sur ce pro ?

Déjà membre de Dowzr : Identifiez-vous.

Nouveau visiteur : rejoignez la communauté Dowzr. Inscrivez-vous !