Vous êtes abonné avec succès à Chapelle Sainte-Marie d'en Haut

Chapelle Sainte-Marie d'en Haut - 77281dd2-86ff-4589-9cc8-5c8a7d29ed09_picture
  • Partager
  • Retour

Chapelle Sainte-Marie d'en Haut

La chapelle de Sainte-Marie d'en Haut présente des décors riches et prestigieux, témoignage de respect et de beauté pour le service divin.

Les murs et les voûtes sont entièrement couverts de peintures murales réalisées dans le cadre des fêtes de béatification et canonisation de Saint François de Sales, en 1662 et 1666.

Exécutées par le peintre Toussaint Largeot dans un camaïeu de gris et de blanc rehaussé d'or, selon un programme symbolique conçu par le père jésuite Ménestrier, les peintures représentent de nombreux médaillons entourés de figures allégoriques illustrant les vertus prônées par Saint François de Sales.
Les médaillons présentent des scènes de la vie du Christ, de l'Ancien Testament et de la vie de la Vierge.
Une originale peinture en trompe l'œil montrant une draperie et un livre posés sur une balustrade orne l'arc triomphal à l'entrée du chœur.

La chapelle a conservé son magnifique retable en bois doré, sculpté par Nicolas Chapuis en 1662, don de François de Bonne de Créqui, troisième duc de Lesdiguières et gouverneur du Dauphiné.
Pour les fêtes de béatification de Sainte Jeanne de Chantal en 1747, l'autel de marbre surmonté d'un baldaquin fut réalisé par François Tanzi.
Les niches du retable abritent les statues (qui ne sont pas celles d'origine) de Saint François de Sales et Saint Augustin.
Le chœur présente toujours la grille qui séparait le sanctuaire du chœur des religieuses, situé perpendiculairement à la chapelle.
Les Visitandines ne voyaient jamais le retable et l'autel autrement que par le côté.

Ceci leur permettait de ne pas être vues ni de voir les personnes laïques assistant aux offices.
Ce lieu vous appartient ?

Souhaitez-vous en savoir plus sur ce pro ?

Déjà membre de Dowzr : Identifiez-vous.

Nouveau visiteur : rejoignez la communauté Dowzr. Inscrivez-vous !